nancy-thermal-nancy-la-thermale

Est Républicain

14 avril 2011

< Retout à la liste

EST-REPU-14.04.11_ret

Nancy la thermale

Le Grand Nancy entame une étude clinique pour obtenir un label thermal de soin contre l'arthrose. Un prestataire est en cours de recrutement...

La création de thermes à Nancy semble sur la bonne voie, et indirectement celle du casino qui ira avec ! Le Grand Nancy lance en effet une étude clinique dont les résultats sont censés convaincre l'académie nationale de médecine des qualités de l'eau puisée rue du Maréchal-Juin, à 848 m, sous du grès vosgien. Une eau destinée à recevoir le label thermal...
Le forage effectué l'année dernière a déjà été une réussite. Les équipes de la Cofor ont érigé un derrick de 25 m de haut sur une plate-forme de forage ancrée à 30 m de profondeur.
Un tricône denté a traversé dix mètres d'alluvions de la Meurthe, 150 m de sel, puis dela marne, une succession de couches calcaires, avant d'arriver à ce fameux grès vosgien qui joue, depuis 40 000 ans, le rôle de couvercle protecteur de la masse d'eau s'étendant sous la Lorraine.

L'etude mesurera les vertus de l'eau dans le cadre d'une orientation thérapeutique : l'arthrose du genou.
La pression naturelle permettra une remontée jusqu'à moins huit mètres. Cette eau d'une température de 34 degrés sera ensuite acheminée par des pompes jusqu'à la piscine ronde de Nancy Thermal. Ce qui permettra de réaliser une économie de chauffage de 1,5 M€ par an. La destination principale de l'eau sera évidemment le thermalisme.
Mais encore faut-il que l'étude clinique permette à la ville d'obtenir l'autorisation d'exploitation d'une eau minéralement naturelle. Ce qui semble possible, voire probable, compte tenu des organismes choisis pour effectuer les recherches.
La partie médicale de l'étude sera pilotée par le CHU de Nancy en collaboration avec l'institut de réadaptation de Nancy 1'institut de formation en masso-kinésithérapie de Nancy, et la fac de sport.
284 patients en cure durant 8 mois. Elle débutera au printemps 2012, pour une durée de huit mois. L'objectif sera de mesurer les vertus thérapeutiques de l'eau de Nancy Thermal dans le cadre d'une orientation thérapeutique précise : le traitement
de l'arthrose du genou.

Si l'étude s'avère positive, elle sera transmise à l'académie de médecine, qui décidera ou non d'attribuer le label thermal. Mais le Grand Nancy n'a pas attendu ses conclusions pour lancer le recrutement d'un prestataire spécialisé dans la gestion des centres thermaux.
« C'est indispensable pour garantir le bon déroulement de i'étude clinique. Elle nécessite une expérience et un savoir-faire particulier dans l'exploitation d'un établissement thermal ››, précise-t-on au Grand Nancy.
Le prestataire devra prendre en charge les 284 patients qui participeront à l'étude. Il devra également remplir les tâches administratives liées à la gestion de l'établissement thermal. Recruter du personnel. Encadrer les soins dans le respect des protocoles médicaux. Ilensemble de la prestation a été chiffré à 700.000 €.
Les crédits seront votés vendredi, lors du conseil de communauté urbaine.

Les locaux qui accueilleront les curistes sont quant à eux en cours d' aménagement dans la piscine ronde. Pour le casino, il faudra attendre...

Philippe MERCIER

Télécharger l'article