grande-halle-les-anciens-abattoirs-rehabilites

Est Républicain

10 mars 2011

< Retout à la liste

EST-REPUBLICAIN-10.03_ret

1,6 million pour conforter la grande haiie

L' ancien abattoir rehabilité

NI CLASSEE, ni même inscrite à l'inventaire, la vaste halle des anciens abattoirs s'apprête néanmoins à vivre une belle restauration, destinée à lui redonner son allure initiale.
Le vaste site de 5 hectares des anciens abattoirs a fait l'objet de démolitions chirurgicales pour faire réapparaître les principaux bâtiments, dont les deux halles édifiées en 1812. Vaste cathédrale à la charpente métallique posée sur de beaux aplombs de pierre de taille, la halle principale va retrouver une verrière sur l'ensemble de son faîtage pour lui redonner une lumière zénithale. « Nous sommes dans le périmètre de protection des Monument historique, nous travaillons donc en parfaite collaboration avec l'architecte des bâtiments de France, Alexander Entzer ›› souligne Yannick Roth, de l'établissement public foncier de Lorraine (EPFL) chargé de la réhabilitation de la friche. Au terme d'une convention signée en 2007, l'EPFL et le Grand Nancy se partagent chacun pour moitié la facture de 1,6 million d'euros nécessaire à la renaissance de ce singulier bãtiment. En outre, de nombreuses ouvertures, notamment latérales, seront remises dans leur jus d'origine. L'EPFL vient de lancer l'appel d'offres pour remettre à neuf le « clos et le couvert ››. Le chantier devrait être lancé en fin d'été ou cet automne.

« Innovation et territoires ››

Parallèlement, la SOLOREM, qui gère la Zac d'Austrasie-Rive de Meurthe, va entreprendre la réhabilitation de la petite halle, côté boulevard d'Austrasie, et des anciennes écuries, côté pôle nautique. « La difficulté dans ce genre de projet est de trouver une réaffectation en cohérence avec un patrimoine assez singulier ›› souligne Jean-Marc Leroux, son directeur. Les ex-écuries abriteront l'agence d'urbanisme du Grand Nancy (l'ADUAN), quant aux deux halles et aux maisons d'octroi, leur destination n'est pas encore clairement définie. Elles abriteront ce que sera le « pôle innovation et territoires ›› coproduit par les trois écoles supérieures de Nancy : architecture, génie des systèmes industriels et génie des materiaux. Il est toujours question que ce projet s'articule avec l'idée d'un « pôle du verre ››.

Cristophe Dollet

Télécharger l'article