diarville-les-handicapes-ont-un-foyer-a-diarville

Est Républicain

14 juin 2009

< Retout à la liste

Est-RCpublicain-14.06.09-ret

Les handicapés ont un foyer à Diarville

La première pierre du futur Foyer d'accueil spécialisé de Diarville a été posée hier après-midisous un soleil éclatant. Il accueillera vingt-six polyhandicapés des cantons d'Haroué et Vézelise.


Michel Dinet et Nadine Morano rivalisent d'audace à la truelle. Le premier y va généreusement avec la colle blanche (bizarre pour du ciment, mais ça va avec la pierre blanche de Lérouville), la seconde racle avec maîtrise les bavures du premier. « On s'y connaît dans l'art de recoller les morceaux››, dit plaisamment le président du conseil général, surpris donc avec la secrétaire d'Etat à la Famille dans un exercice de solidarité républicaine au milieu de leur pré carré. Les tentes sont dressées, le soleil tape fort sur la grève en bordure du chantier. Les pelleteuses sont a l'arrêt, mais ça bosse dur la semaine, depuis deux mois.
lci on construit sans retard et sans délai quatre bâtiments bas, parfaitement intégrés dans le paysage, avec des matériaux et des conceptions écologiques, du bois, de la géothermie. Le futur Foyer d`accueil spécialisé devrait ouvrir ses portes à l`automne 2010. Parmi les quatre édifices, une petite ferme
qui distraira les pensionnaires, et participera à les relier au monde et àla nature, tant on sait que les animaux sont souvent meilleurs que bien des hommes avec les plus démunis d'entre nous. Le foyer accueillera en effet à cette date 26 polyhandicapés des deux cantons d`Haroué et Vézelise. Dans le détail, ce sont même seize places permanentes, huit pour l'accueil de jour, et deux pour les familles. C'est bien et c'est un premier pas, les besoins étant d`environ quarante personnes.

Un effort durable

Le dossier a reçu tout de suite un accueil efficace des élus du secteur. Comme ça fait du bien de voir tous ces élus s'atteler à la charrue de la solidarité I L'Etat s'y est mis, qui a mis 200.000€, plus 150.000€ glanés du côté de l'Europe, le Département 312.000 €. C'est ce dernier qui fait l'effort le plus durable, puisque, au-delà de l'investissement initial dans les bâtiments, il assurera le fonctionnement pour 2 M€.
Rien de tout cela n'eût été possible sans la volonté d'une poignée de bénévoles, (qui ont multiplié dons et quêtes et manifestations de gala pour financer le complément) réunis bientôt au sein de Tassociation Equipage. Ils ont mis en route le dossier il y a six ans, et l'ont mené à son terme, Un bel exploit, surtout qu'Equipage a confié le dossier à une association de professionnels du handicap, l'association Bompard, «mosellane et privée››, comme le souligna Françoise Vosgien, présidente d'Equipage.

Hier, au cours de l'inauguration, quelques mots-clés ont été prononcés: « Citoyenneté ››, par Nadine Morano, « Vivre ensemble », pour Michel Dinet, « Unanimité››, par Marie-Louise Diebold, la présidente de Bompard.

L`essentiel, et qu'il faut aussi retenir, dans ce projet de 3,6M€,est qu'il n'y a pas de fatalité. Un foyer pour polyhandicapés, c'est une très lourde structure, qui nécessite pratiquement autant d`accompagnants et soignants que de pensionnaires (il y aura d'ailleurs vingt-deux créations de postes). Allez raconter ailleurs en France qu`on en a créé un dans un village perdu du Saintois, Diarville, et on vous rira au nez. C'est possible pouxtant, on l`a vu, il se bâtit. Il se trouve au pied d'une colline qui a toujours inspiré ceux qui y vivent...

Guillaume MAZEAUD

Télécharger l'article