diarville-la-premiere-pierre-d-equipage

Est Républicain

11 juin 2009

< Retout à la liste

Est-RCpublicain-11.06.09_ret

EXCELLENCE RURALE
La première pierre d'Equipage  

Samedi a Diarville, on scellera le premier acte de la construction d'un foyer d accueil spécialisé pour 26 polyhandicapés, fruit d'un partenariat étroit dans le Saintois.

Pouvoir participer à la vie d'une petite ferme. Etablir sa demeure dans un grand studio de 30m2. au pied de la Colline de Sion. Etre accompagné dans sa vie par des personnels compétents. Partager le destin d'un territoire qui a fait la démonstration sans équivoque de sa solidarité active. La pose de la première pierre du Foyer Equipage à Diarville revêtira samedi 13 juin plus qu'un symbole. Gravé dans la pierre par un sculpteur local, l'évènement traduit un élan « digne de celui des cathédrales ››, au service des personnes les plus fragiles sur cette terre du Saintois.

Ce FAS, foyer d'accueil spécialisé, est destiné à offrir à 26 personnes adultes polyhandicapées, toutes les conditions d'une vie épanouie, à proximité de leur famille. Les travaux ont commencé depuis un mois. A la fin du chantier, prévu à l'automne 2010, dix-huit personnes pourront y vivre à demeure. Huit autres pourront fréquenter les activités de jour.

Projet innovant

Projet innovant a bien des égards, cette construction correspond à un besoin concret recensé et recueilli auprès des familles, sur ce secteur de la Meurthe-et-Moselle sud.
"Il est le fruit d'un partenariat fort entre une petite association locale, Equipage, qui a su fédérer les citoyens de tous bords, la plupart des communes du Saintois, singulièrement, celle de Diarville qui a tout de suite mis à disposition un vaste terrain sur la route de Mirecourt, les communautés de communes, et un professionnel du handicap, l'association Fondation Bompard, de Novéant (Moselle), auxquels le Conseil général a apporté sa confiance et son engagement financier pour la construction et le fonctionnement."

Née en 2003, Equipage a aujourd'hui 180 adhérents et 600 bénévoles et donateurs réguliers. Durant ces six dernières années, l'association présidée par Françoise Vogien a réalisé des dizaines de manifestations (lotos, belotes, repas, marchés campagnards et de Noël, brocantes, concerts...) pour recueillir des fonds et pour sensibiliser au handicap et aux besoins exprimés par les personnes concernées et leurs familles. Une véritable mobilisation autour du handicap.

Partenariat

La rencontre avec un professionnel de la Fondation Bompard, qui partage la même philosophie, a permis d'imaginer un projet adapté aux besoins de personnes handicapées qui sont souvent lourdement atteintes, au point de ne pouvoir travailler. Le souci des familles était qu'ils participent néanmoins à «une vie qui a un sens ››, dans la société au même titre que tous les citoyens de ce territoire, ainsi qu'il est désormais inscrit dans la loi (Loi du 11 février 2005).

Le Conseil général, services et élus, accompagne cette démarche depuis l'on`gine. Le président Dinet s'est engagé dès l'avis soumis au CROSMS, (commission d'organisation sanitaire de Lorraine) et concrètement depuis 2007, pour en assurer la construction, puis le fonctionnement, dès 2010. Le projet qui tenait aussi à associer l'Etat a cette démarche citoyenne, bien que la compétence du handicap soit dévolue au conseil général, a reçu le label « Pole excellence rural» délivré par la DIACT (aménagement du territoire), en adoptant une qualité de construction écologique, dans le but de faire des économies afin de consacrer au maximum et dans la durée, les crédits de fonctionnement pour l'accompagnement humain.

La première pierre, qui sera scellée samedi, est une belle occasion pour tous ceux qui ont œuvré autour de ce projet, de se réjouir ensemble.

Marie AUTRECHAPAUT

Télécharger l'article